23/01/2007

Alphaville "Big in Japan (Connu au Japon)" 1984

Winter's city side
Crystal bits of snowflakes all around my head and in the wind
I had no illusions
That I'd ever find a glimpse of summer's heat waves in your eyes
You did what you did to me, now it's history I see
Here's my comeback on the road again
Things will happen while they can
I will wait here for my man tonight, it's easy when your big in Japan

Oh you're big in Japan, tonight
Big in Japan, be tight, big in Japan where the eastern sea's so blue
Big in Japan, alright, pay, then I'll sleep by your side
Things are easy when you're big in Japan, oh when you're big in Japan

Neon on my naked skin
Passing silhouettes of strange illuminated mannequins
Shall I stay here at the zoo
Or shall I go and change my point of view for other ugly scenes
You did what you did to me, now it's history I see...
Things will happen while they can
I will wait here for my man tonight, it's easy when you're big in Japan

Oh you're big in Japan, tonight
Big in Japan, be tight, big in Japan where the eastern sea's so blue
Big in Japan, alright, pay, then I'll sleep by your side
Things are easy when you're big in Japan, oh when you're big in Japan, tonight
Big in Japan, be tight, big in Japan where the eastern sea's so blue
Big in Japan, alright, pay, then I'll sleep by your side
Things are easy when you're big in Japan, oh when you're big in Japan

Oh you're big in Japan, tonight
Big in Japan, be tight, big in Japan where the eastern sea's so blue
Big in Japan, alright, pay, then I'll sleep by your side
Things are easy when you're big in Japan, oh when you're big in Japan, tonight
Big in Japan, be tight, big in Japan where the eastern sea's so blue
Big in Japan, alright, pay, then I'll sleep by your side
Things are easy when you're big in Japan, oh when you're big in Japan



Dans la banlieue de la ville hivernale
Des morceaux de flocons cristallins tout autour de ma tête dans le vent
Je n'avais pas d'illusions
Que je trouverais jamais un éclat de chaleur d'été dans tes yeux
Tu as fait ce que tu m'as fait, maintenant c'est de l'histoire ancienne
Voilà mon retour sur la route de nouveau
Les choses arrivent tant qu'elles peuvent
J'attendrai mon homme ici ce soir, c'est facile quand tu es connu au Japon

Oh, tu es connu au Japon, ce soir
Connu au Japon, sois tendu, connu au Japon, là où les mers orientales sont si bleues
Connu au Japon, d'accord, paye, ensuite je dormirai à côté de toi
Les choses sont faciles quand tu es connu au Japon, oh quand tu es connu au Japon

Le néon sur ma peau nue
Des silhouettes passant comme d'étranges mannequins illuminés
Dois-je rester ici au zoo
Ou dois-je changer mon point de vue pour d'autres scènes laides
Tu as fait ce que tu m'as fait, maintenant c'est de l'histoire ancienne je vois...
Les choses arrivent tant qu'elles peuvent
J'attendrai mon homme ici ce soir, c'est facile quand tu es connu au Japon

Oh, tu es connu au Japon, ce soir
Connu au Japon, sois tendu, connu au Japon, là où les mers orientales sont si bleues
Connu au Japon, d'accord, paye, ensuite je dormirai à côté de toi
Les choses sont faciles quand tu es connu au Japon, oh quand tu es connu au Japon, ce soir
Connu au Japon, sois tendu, connu au Japon, là où les mers orientales sont si bleues
Connu au Japon, d'accord, paye, ensuite je dormirai à côté de toi
Les choses sont faciles quand tu es connu au Japon, oh quand tu es connu au Japon

Oh, tu es connu au Japon, ce soir
Connu au Japon, sois tendu, connu au Japon, là où les mers orientales sont si bleues
Connu au Japon, d'accord, paye, ensuite je dormirai à côté de toi
Les choses sont faciles quand tu es connu au Japon, oh quand tu es connu au Japon, ce soir
Connu au Japon, sois tendu, connu au Japon, là où les mers orientales sont si bleues
Connu au Japon, d'accord, paye, ensuite je dormirai à côté de toi
Les choses sont faciles quand tu es connu au Japon, oh quand tu es connu au Japon

22:03 Écrit par David dans Alphaville | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

salut! merveilleux souvenir que celui d'Alphaville, je terminais mes études (que j'aurais bien fait de continuer...) Bonne nuit à plus tard

Écrit par : piplette | 23/01/2007

Les commentaires sont fermés.