22/01/2007

Johnny Hates jazz "I don't want to be a hero (Je ne veux pas être un héros)" 1987

Oh, send me off to war
With a gun in my hand
But I won't pull the trigger
Out destiny is here
Beneath the red, white and blue
So lead me to the slaughter

Now don't be afraid
Come and join the parade
For the ultimate in sacrifice
It's an old-fashioned story
Of hope and of glory
A ticket for taking life

Chorus :
I, I don't want to be a hero
I don't want to die for you
I don't want to be a hero

Oh send me off to war
In a far away land
I never knew existed
Subject me to the truth
To the horror and pain
Until my mind is twisted

And what if I fail
Will you put me in jail
For a murder I will not commit?
Cause you don't understand
Till there's blood on your hands
That it's time to forget and forgive

Chorus

And those who return
Come back only to learn
That they're hated by those who they love
Cause you're not satisfied
Till the thousand will die
And your anger is paint for blood

Chorus x2

Oh, envoie-moi à la guerre
Avec un fusil dans la main
Mais je n’appuierai pas sur la gachette
Notre destin est ici
Sous le rouge, blanc et bleu
Alors guide-moi jusqu’au carnage

Maintenant n’aie pas peur
Viens et joins-toi à la parade
Pour le sacrifice ultime
C’est une histoire classique
D’espoir et de gloire
Un billet pour acheter la vie

Refrain :
Je, je ne veux pas être un héros
Je ne veux pas mourir pour toi
Je ne veux pas être un héros

Oh, envoie-moi à la guerre
Dans une contrée lointaine
Dont je ne connaissais pas l’existence
Soumets-moi à la vérité
De l’horreur et de la douleur
Jusqu’à ce que j’aie l’esprit tordu

Et si j’échoue
Me mettras-tu en prison
Pour un meurtre que je ne commettrai pas?
Parce que tu ne comprends pas
Jusqu’à ce que tu aies du sang sur les mains
Que c’est le temps d’oublier et de pardonner

Refrain

Et ceux qui reviennent
Ne reviennent que pour apprendre
Qu’ils sont détestés de ceux qu’ils aiment
Parce que tu n’es pas satisfait
Tant que mille ne sont pas morts
Et ta colère et la peinture de la colère

Refrain x2

 

08:56 Écrit par David dans John Hates jazz | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.